↳ 4) Un phénomène inégalitaire qui touche aussi la vie active

Une inégalité de sexes et d'âge

Le cyberharcèlement n'est pas le même pour tous, comme le montre un rapport de mesdames Blaya et Alava, spécialistes en la matière. Ce rapport est lui-même issu d'une enquête menée par un certain nombre de spécialistes à travers 25 pays d'Europe, réalisée en 2011, uniquement sur les enfants entre 9 et 16 ans. Leur parents ont également été sollicités. L'enquête prouve que les différences s'y font surtout entre les filles et les garçons. Ainsi, on compte que les filles sont trois fois plus nombreuses à être harcelées sur Internet que les garçons. Le site officiel consacré au harcèlement à l'école corrobore ceci, puisque plus généralement, le harcèlement lui-même concerne 58 % des filles contre 42 % des garçons chez les enfants.

Le graphique suivant, réalisé par nos soins, présente le pourcentage sur de répartition des cas recensés de harcèlement sur mineurs en fonction du genre et de la tranche d'âge. Les 12-14 ans semblent en être le plus victimes, suivis de près par le 15-17 ans. À noter que la base des données s'étend seulement sur les mineurs et non des plus âgés. Les données ont été tirées d'un guide pratique pour lutter contre le cyber-harcèlement entre élèves par l'Académie de Versailles, en France.

Graph tpe mineurs cyber

 

Le cyberharcèlement dans la vie active

Le cyberharcèlement ne se limite pas aux enfants. Les adultes, et surtout ceux impliqués dans la vie active peuvent aussi être victimes de cyberharcèlement, notamment et surtout au travail. Ainsi, un salarié peut tout à fait être victime de cyberharcèlement par un collègue qui a une dent contre lui. Cet acte peut paraître anodin, mais le cyberharcèlement a bien sa place en entreprise. Des cas mentionnant des patrons qui harcelaient leurs salariés sur les réseaux sociaux ont également été rapportés.

Mais les patrons peuvent à l'inverse être harcelés par des salariés, à la suite par exemple d'un refus d'augmentation de salaire, d'un licenciement, d'un avertissement, etc. Les réseaux sociaux sont souvent utilisés pour l'emploi, aussi bien pour recruter que pour trouver des professionnels partenaires (dans ce dernier cas, surtout sur des réseaux sociaux tels que Viadeo). Le cyberharcèlement dans la vie active peut par exemple concerner des professeurs d'école, qui peuvent être ouvertement insultés par leurs élèves sur les réseaux sociaux. La plupart du temps, ces actes mènent à de sévères sanctions au niveau de l'école, mais les professeurs peuvent également engager une procédure judiciaire qui pourrait véritablement engendrer des conséquences graves. Ainsi, le cyberharcèlement dans la vie active prend une large place dans les cas rapportés de cyberharcèlement.

On remarquera donc que le cyber-harcèlement est un phénomène inégalitaire, aussi bien au niveau de l'âge qu'au niveau du genre  : les femmes y sont plus sujettes que les hommes, et les 12-17 ans sont les plus touchés. Le cyber-harcèlement ne se limite toutefois pas à cette tranche d'âge et au milieu de l'enfance : il peut également s'immiscer dans la vie active d'un individu plus âgé, et compromettre son avenir professionnel.

 

 

Commentaires (1)

1. michel 24/01/2017

suce mon triangle judéo maconnique

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site