Conclusion

Pour conclure, le cyber-harcèlement se manifeste principalement sur les réseaux sociaux numériques, qui favorisent son apparition grâce à la facilité de communication qu'ils permettent. De Facebook à Twitter en passant par d'autres réseaux, ce phénomène prend sa source directement dans la formation de ces réseaux et du simple voeu d'individus mal intentionnés, en effet, si ces réseaux permettent de tisser des liens relationnels entre les individus, certains s'en accomodent et les utilisent à des fins douteuses. Le cyber-harcèlement est puni par la loi au même titre que le harcèlement classique, et reste un acte par conséquent illégal, qui s'applique à tous. Les conséquences peuvent être importantes, au vu des quelques exemples que l'on a détaillés précédemment, pouvant atteindre le dépression et dans certains cas, le suicide de la victime.

Lorsque l'on sait que le cyber-harcèlement concernait 26 % des appels reçus sur la ligne NET ÉCOUTE de l'association E-enfance, il y a de quoi s'inquiéter, surtout qu'il continue à se propager et que le chiffre a contiué à augmenter depuis la création de la ligne. Toutefois, il reste des moyens efficaces pour le combattre : tout d'abord, la responsabilité et la sécurité personnelles sont engagées. Pour les enfants, celles des parents sont également impliquées. Il est aussi nécessaire d'utiliser les réseaux sociaux de manière prudente et réfléchie, en privilégiant une certaine sécurité sur Internet tout entier ; une sécurité que les réseaux sociaux, pour leur part, facilitent parfois en mettant à disposition des utilisateurs des paramètres spécifiques. L'association E-enfance, citée plus haut, combat également ce phénomène avec la ligne NET ÉCOUTE, au même titre que de nombreux pays à travers le mond, à l'image de l'Union Européenne et du programme Safer Internet. Ainsi, de par ses origines, ses conséquences dévastatrices, son ampleur mondiale et les combats qu'il implique, le cyber-harcèlement est un vrai phénomène de société.
Des progrès se font dans la lutte contre le cyber-harcèlement. Reste à savoir s'il se concrétiseront !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site