↳ Cas notoires

Des cas aux conséquences graves

Plusieurs cas de cyber-harcèlement, outre celui d'Amanda Todd, ont été tristement célèbres.

  • En septembre 2010, Tyler Clementi se jette d'un pont à New York, aux États-Unis. Cet étudiant de l'université du New-Jersey, qui menait de brillantes études, avait été victime de cyber-harcèlement à cause d'une divulgation sur les résaux sociaux de son orientation homosexuelle ainsi que d'une vidéo de ses ébats homosexuels. L'auteur de l'acte : son camarade de chambre.
  • Durant l'année 2003, un jeune collégien du nom de Ryan Halligan était la cible de harcèlement à l'école ; il connaissait des problèmes de développement depuis trois ans déjà. Le harcèlement se poursuivait chez lui pour se transformer en cyber-harcèlement. Cherchant à se réconforter par chat, il dialogue avec une fille qu'il veut séduire. Elle lui fait d'abord comprendre que les sentiments amoureux sont réciproques pour finalement lui avouer qu'elle n'était pas sérieuse. Ryan se donne la mort le 7 octobre de cette année.
  • Dans une province canadienne du nom de la Nouvelle-Ecosse, une jeune fille de 17 ans a été vicime d'un viol collectif en 2011. Depuis ces évènements, les auteurs ont diffusé des fichiers vidéos de l'acte sur Internet. L'adolescente, subissant des intimidations récurrentes qui s'étalent sur deux ans, met fin à ses jours en 2013. Deux personnes sont par la suite mis en examen pour avoir publié les vidéos de l'acte sur Internet, sous motif de mise en ligne de pornographie juvénile.
  • En 2012, l'actrice Ellen Page a été confrontée à des menaces de mort via son compte Twitter, de la part d'un fan. Depuis, une enquête a été ouverte par la police du comté de Los Angeles.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site